Le Fouquet’s présente le menu du dîner du 44e gala des Césars

Le Fouquet’s présente le menu du dîner du 44e gala des Césars

La célèbre brasserie parisienne est un partenaire historique de l’Académie des Arts et techniques du Cinéma qui organise les Césars. Comme il est devenu une tradition, le Fouquet’s accueillera le dîner des Césars 2019.

C’est le chef 3 étoiles  Pierre Gagnaire qui a concocté le menu du diner prestigieux. Attendu le vendredi 22 février pas moins de 750 convives, des personnalités importantes de l’univers du cinéma et surtout les heureux primés du millésime.

Même pour Pierre Gagnaire, la réussite de cette réception exceptionnelle est un défi. Avec ses équipes, il devra servir dans un timing minuté, à la seconde près, les VIP aux palais exigeants. Le contenu des assiettes devra aussi être à la hauteur de la réputation du Fouquet’s et de la fabuleuse soirée de Gala qui clôture la plus importante cérémonie du 7e art en France. Cette année, l’humoriste Kad Merad animera la cérémonie. Une belle soirée en perspective.

Le Menu

TATAKI DE THON

Guacamole d’avocat au lait de coco, riz noir, mangue jaune, pomme verte, poire williams au vinaigre calamansi

**

PAVÉ DE BAR RÔTI poireaux et trévise à la sauce de parmesan

**

BABA AU RHUM nappé d’un caramel d’ananas, graines de courge, marmelade de fruits

La brasserie Fouquet’s Paris, 99, avenue des Champs-Elysées 75 008 Paris France https://www.hotelsbarriere.com

La box Maître Chocolat de Bonnat

La box Maître Chocolat de Bonnat

La chocolaterie de Voiron (Isère), réputée pour ses chocolats d’exception, met sur le marché une box mensuelle dédiée aux gourmands exigeants.

Une box pour les amoureux du chocolat ! C’est l’offre de la maison Bonnat qui propose Maître Chocolat. Après une souscription en ligne, vous recevez chaque mois une sélection de 4 tablettes expédiées à votre domicile. Elles sont accompagnés des conseils de dégustation et d’une présentation des origines et de la composition des précieuses gourmandises.

Comment ça marche ?

Allez sur le site maitrechocolat.fr, choisir une formule pour soi ou à offrir, déterminer l’une des quatre périodes de l’abonnement (1 mois, 3 mois, 6 mois ou 12 mois), définir son assortiment et enfin préciser les détails. La box est ensuite livrée sous 48h à votre domicile.

Au nom du goût

Bonnat, est l’une des chocolateries les plus réputées de France. La haute qualité de ses chocolats est établie. La maison centenaire a une vision simple pour la production du bon chocolat : « de l’eau, du cacao, du beurre de cacao et du sucre. C’est tout ! » Pas de produit chimique et de multiples ingrédients qui dénaturent l’aliment à l’arrivée.

Par contre son secret réside dans la maîtrise de la production de la fève à la tablette. Exigence et rigueur caractérisent chaque étape partant de la sélection des fèves avant de les planter, à l’entretien des plantations, la récolte, la fermentation, au séchage, jusqu’à la transformation selon des process artisanaux.

Héritage familial

L’entreprise centenaire aujourd’hui dirigée par Stéphane Bonnat, maître chocolatier passionné, a ses propres plantations. Elle signe aussi des partenariats avec des planteurs. Initiatrice des crus depuis 1983, la maison a un savoir-faire qui valorise les origines de ses produits. Le résultat c’est des chocolats clairement identifiables, forts en goût dont les différents éléments gustatifs constitutifs s’expriment distinctement. https://maitrechocolat.fr/

Raidillon, l’horloger belge s’installe à Paris

Raidillon, l’horloger belge s’installe à Paris

La marque créée en 2001 se lance sur le marché français avec une nouvelle montre en hommage au pilote automobile Jean-Pierre Beltoise.

Raidillon Jean-Pierre Beltoise

Le nouveau chronographe de Raidillon 55 est présenté en grande première au Salon Retromobile qui se tient du 06 au 10 février prochains, à Paris, porte de Versailles. C’est Chapal, la maison de prêt-à-porter de luxe et de maroquinerie centenaire qui assure sa distribution dans son showroom parisien de la rue Rivoli.

Le modèle lancé pour marquer l’entrée sur le marché français rend hommage à une légende de la course automobile, Jean-Pierre Beltoise. Le pilote disparu en 2015 est le plus titré du sport automobile français. Sa production sera entièrement faite en France.

Depuis 18 ans, l’horloger produit des montres et accessoires destinés aux passionnés de l’automobile. Il se réclame belge à 100% mais propose des gardes-temps au mécanisme suisse. En clair : la fabrication est helvétique et la conception du plat pays. Signe particulier : limitation des séries à 55 avec une garantie de 5 ans par pièce.

Raidillon, le nom de l’enseigne, est inspiré du virage abrupt du célèbre circuit (dit le plus beau du monde) belge Spa-Francochamps. Ce virage souvent négocié à 300 km à l’heure symbolise les limites qu’on repousse. C’est la philosophie du gentleman driver. 55, l’autre partie du nom, évoque le nombre de montres fabriquées par série et le nombre de voitures autorisées dans certains circuits automobiles.

Raidillon Jean-Pierre Beltoise, vendu par Chapal, 244, rue de Rivoli, 75001 Prix : 3500 €

« Une commande très spéciale » par J.M Weston

« Une commande très spéciale » par J.M Weston

Olivier Saillard, le directeur artistique du chausseur français depuis un an, a présenté la nouvelle collection de l’emblématique mocassin 180, au café de l’Époque, à Paris. Celle-ci sera commercialisée uniquement sur commande à partir du mois de février.

©J.M Weston

17 mocassins 180 présentés sur des plateaux par des garçons de café qui défilent devant un parterre d’invités triés sur le volet. Le directeur artistique, image et culture de la marque, Olivier Saillard, a effectué un travail recherché. Il a plongé dans l’histoire centenaire du chausseur pour sublimer ce soulier naguère prisé par les garçons de cafés parisiens pour leur confort, solidité et maintien qui sont devenus plus tard le symbole d’une élégance certaine.

Le résultat est un ensemble de prouesses techniques et artistiques drapées de poésie. Tiges brodées à la main, montage à l’envers, bords dentelés, sérigraphie sur le cuir, perforation du cuir, impression en trompe-l’oeil… Les limites sont repoussées, les codes sont cassés. Cette performance se déroule dans le bistrot chargé d’histoire au décor année 30, le Café de l’Époque situé dans le 1er à Paris, au quartier Port Royal.

Les mocassins 180 créés par Olivier Saillard seront commercialisés sur mesure et sur commande. Bon à savoir une nouvelle boutique de la manufacture a ouvert sur les Champs Élysées l’année dernière.