La maison des fragrances

Interview croisée des 2 scénaristes de la bande dessinée qui amène à Grasse, la capitale du parfum. À travers un drame familial, elle plonge dans les arcanes des parfumeurs. La BD est co-écrite par un seigneur du genre Éric Corbeyran et Christophe Mot issu de cette industrie. Piotr Kowalski, signe les dessins. Elle fourmille de rebondissements, familiaux, professionnels et sentimentaux. 

La maison des fragrances
La maison des fragrances

1/ Pourquoi avoir choisi d’inscrire cette saga familiale dans l’univers de la parfumerie ?

Christophe Mot : j’ai travaillé pendant plus de 25 ans dans le domaine du parfum et de la cosmétique. J’ai souhaité partager avec Eric Corbeyran ma passion pour cet univers créatif. Le but, faire découvrir les rouages de cette industrie prestigieuse.

2/ Quelles ont été les sources d’inspiration autour de la famille Capella ?

Corbeyran : Le monde de la parfumerie et notamment celui des maisons de composition est toujours dirigé depuis son origine par de grandes familles. Sans s’inspirer en particulier de l’une d’entre elles, l’approche du contexte familial entrepreneurial permet de renforcer la dramaturgie des relations professionnelles. Elle demeure une source d’inspiration inépuisable pour la création d’une grande saga.

Comme un brief olfactif

3/ La Maison des Fragrances est une série qui se déroule dans un univers très codé : la parfumerie. Comment vous êtes-vous documenté ?

Christophe Mot : Avec Eric, nous avons tout d’abord partagé ensemble mon expérience du monde de la parfumerie, depuis la conceptualisation, jusqu’à la création puis la commercialisation d’un parfum ainsi que les parallèles avec le monde du vin pour lequel nous avons une passion commune.

Ensuite, avec l’aide notamment de The Fragrance Foundation France, nous avons organisé des rencontres avec des acteurs principaux de l’industrie. De grandes maisons nous ont ouvert leurs portes. Nous avons participé à la prestigieuse soirée annuelle organisée à Paris par la Fragrance Fondation. Celle-ci récompense les meilleurs parfums. Enfin, nous avons enfin rencontré des maîtres parfumeurs dans leur laboratoire. Afin qu’ils nous révèlent- mais toujours sous le sceau du secret- les arcanes de la création d’un nouveau « jus ».

4/ Pourquoi avoir choisi le support de la bande dessinée pour raconter cette saga familiale ?

Christophe Mot : À la source de la création d’un parfum, il y a toujours une recherche d’association entre des mots et des images. C’est ce qu’on appelle un « brief olfactif ». Quoi de mieux du coup que la bande dessinée pour illustrer cette démarche créative ! Passionné par la Bande Dessinée, travailler avec Eric Corbeyran était à la fois un rêve et une évidence pour mener à bien ce projet.

5/ La fin du tome 1 laisse entrevoir des drames et tragédies à venir au sein de la famille Capella et de son entourage : avez-vous déjà la suite en tête ?

Corbeyran : Nous avons déjà en tête la trame des prochains développements de l’intrigue chez les Capella qui promettent de nombreux rebondissements afin de faire découvrir au lecteur d’autres facettes du monde de la parfumerie.

La maison des fragrances, scénaristes : Éric Corbeyran et Christophe Mot, dessins : Piotr Kowalski. Format : 23,5 x 31,3 cm • Pages : 56 • Prix : 14,95 € En librairie le 26 février 2020. Édition Robinson http://www.editions-robinson.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *